Accueil Particuliers éleveurs Agenda & Formations Presse & Témoignages Boutique Livres & Liens utiles Contact
 

 

Bienvenue sur geobiologie-jmd.com, le site de jean-Marie Devimeux,
Geobiologue professionnel depuis 2008 exerçant depuis plus 12 ans

Les champs de torsion Les réseaux thélluriques Les nuisances technologiques

 

La géobiologie étudie les différentes influences d’un lieu et de son environnement sur le vivant (les êtres humains, les animaux et les végétaux)

Le géobiologue détecte et mesure les nuisances susceptibles de troubler la santé ou le bien être de l'Homme ou l'animal, venant de l'environnement ou de l'habitation. Ces nuisances peuvent provenir des évolutions technologiques (champs électromagnétiques),des rayonnements telluriques ( circulations d'eaux souterraines, failles géologiques,...) ou d'ondes nocives diverses (champs de torsions, ondes de formes...).

"Tout organisme vivant subit en permanence les influences de son environnement, en particulier de différentes énergies ou radiations de la terre et du cosmos. Il subit aussi le rythme et les variations des champs électromagnétiques, ainsi que leur polarités... L'accumulation de rayonnement multiples devient particulièrement nocive en des endroits montrant des anomalies géologiques, dans les zones telluriques perturbées, des cours d'eau souterrains,... " Docteur Ernst Hartmann.

 


Jean-Marie Devimeux et la géobiologie
FRANCE 3 Midi-Pyrénées - Février 2011

Les champs de torsion

Des travaux du mathématicien français Elie Cartan repris par des physiciens russes et ukrainiens, grâce à la sciencequantique et à la connaissance de infiniment petit (atome, particule, électron,...) ont prouvé qu'en plus des deux champs physiques à longue portée connus et mesurables ( champ électromagnétique et gravitationnel) il existe le Champ de torsion. Il transmet de l'information sans énergie de transmission. Il est crée par un spin des particules élémentaires ou par la forme de l'objet. Le champ de torsion peut être en rotation droite (stimule l'activité vivante) ou gauche (défavorable au vivant).

Les champs de torsion sont amplifiés par les champs électromagnétiques et par la forme (un pylône téléphonique, un mat, par exemple). Lorsque l'un de ces deux éléments se trouve sur une faille géologique, le champ de torsion sera amplifié Le champ de torsion est généralement diffusé en étoile à cinq branches autour de la source et parfois ressenti jusqu'à plusieurs kilomètres. Ainsi une habitation peut se trouver sur la zone du champ de torsion gauche et sa voisine peut être neutre.
Actuellement, il n'y a pas d'appareil électronique officiel cequi rend l'étude du champ de torsion difficile. L’outil le plus facile à utiliser pour la détection de ces phénomènes est notre corps. Notre corps a la capacité de perception et le ressenti nécessaire pour appréhender la qualité de nuisance ou de potentiel que procure une zone. Pour cela, j'utilise des baguettes ou des pendules spécifiques afin d’amplifier un signal subtil de mon corps.
Des solutions existent pour inverser le champ de torsion des nombreux appareils emettant aussi des champs électromagnétiques dans vos maisons.

éoliennes de Pleyber-Christ - reportage du 19/20 FR3 Bretagne - sur le site Prosantel.net
"Une approche de la définition des champs de torsion" par Françoise Heitz (PDF)
Revue du gref sur le site prosantel.net

Haut de page

Les réseaux thélluriques et cosmiques

Nous vivons grâce à l'alimentation que nous mangeons, à l'eau que nous buvons, à l'air que nous respirons, mais aussi aux échanges d'ondes naturelles que l'on reçoit en permanence de notre bonne vieille Terre (ondes telluriques) et de l'immensité de planètes, galaxies,.... qui se trouvent au dessus de notre tête. Lorsqu'il y a une faille et autres zones géopathogènes, cet échange est perturbé et tous les êtres vivants se trouvant à l’aplomb de ces zones seront déstabilisés.
La Terre est jonchée d'un système de failles souterraines qui crée une activité tellurique importante ayant une influence sur le vivant. A l'aplomb d'une zone de faille il y a dégagement de gaz (radon, thoron, CO2, CH4, H, H2,... ), d'ondes électromagnétiques pulsées à basses fréquences, des faibles mouvements du sol ( qui peuvent fissurer les murs des maisons,...), un champ de torsion gauche ?

Lorsque les nuisances technologiques sont placées sur des zones géopathogènes, celles-ci seront amplifiées.
Ces zones sont mesurables au géomagnétomètre ou par la méthode du sourcier, avec la détection sensible du géobiologue.
Ces zones géopathogènes perturbent les organismes vivants qui stationnent longtemps à leur aplomb. Ainsi, les animaux dans les élevages situés sur les failles seront maladifs (tout comme les humains dans leurs lieux de vie) et les arbres seront vrillés, tordus...

Tous le monde est capable de tester les baguettes de sourcier
Dans les années 1960, le Dr. Picard, à Moulins, après avoir soigné des patients habitant le même immeuble fut troublé de constater qu'ils souffraient tous de troubles localisés au bas ventre.
Il s'aperçut que sous l'immeuble passait un courant d'eau souterrain affectant verticalement tous les lits de l'immeuble.

"Quand quatre ou cinq personnes situées à la verticale les unes des autres meurent d'un cancer, ça laisse le médecin perplexe !" (Dr. Jean Picard)

> "Le Réseau tellurique et la santé" sur le site prosantel.net
> "Les forces géotelluriques non mesurables" sur le site prosantel.net

Haut de page

Les nuisances Technologiques :

La multiplication, récente, rapide et à grande échelle, de l'activité humaine et des progrès technologiques (antennes téléphoniques, téléphones portables, wimax, wifi, tableaux électriques..., a amélioré notre vie, mais elle peut aussi avoir un impact négatif. Les fonctions vitales des êtres vivants sont basées sur l'électricité, ainsi les champs électromagnétiques artificiels interfèrent négativement sur nos cellules. Elles émettent des champ électromagnétique mesurables grâce à des appareils électroniques : les champs-mètres. Certaines sources de champs électromagnétiques produisent des champs de torsion.

Nous pouvons distinguer 3 types de mesures :

- Le champ électrique en basses fréquences, qui dépend de la tension (voltage) et se mesure en volt par mètre (V/m).
Les fils électriques qui peuvent être atténués par la mise à la terre et par l'éloignement.
Lampes de chevets, appareils électro-ménagers, lignes haute tension, produisent aussi du champ électrique.
La norme d'exposition maximale Française est de 5000 V/m. En Suède, le seuil officiel, destiné à la sécurité des personnes et approuvé par les scientifiques, limite les champs électriques de 50 Hz à 10V/m, soit 500 fois moins que les normes française et européenne !

- Le champ Magnétique, qui dépend de l'ampérage, il se mesure en milligauss (mG).
Les bobinages sont à l'origine de ce champ magnétique (moteurs, tableaux électriques, lignes hautes tension,...). Il ne peut être atténué que par l'éloignement. En France, la norme est de 1000 mG. En Suède elle est de 2mG. !
Selon la CIRC ( Centre International de Recherche sur le Cancer) une exposition de longue durée à un champ magnétique de 4 mG multiplie par deux le risque de leucémie chez l'enfant.

Un groupe de 20 scientifiques indépendants a publié en 2007 le rapport " Bio Initiative " dans lequel ont été analysées environ 2000 études concernant les effets des rayonnements électromagnétiques sur la santé. Ils recommandent de fixer à 1 mG la limite d'exposition de longue durée aux champs magnétiques de basse fréquence.

Par mesure de précaution, je préconise selon la sensibilité de l'individu de ne pas s'exposer à plus de 2 à 5V/m, et 0,2 à 0,5mG , pendant une longue durée.

 

- Le champ électrique en hautes fréquences. Il se mesure en V/m.

Il est produit par les antennes téléphoniques, les téléphones portables, les wifi, les bluetooth, les micro ondes, …
En France la norme est de 41V/m. Mais une directive européenne, revue en 2004 et traduite en droit français par un arrêté de 2006, impose une norme à ne pas dépasser de 3V/m. Selon les scientifiques, avec le rapport " Bio Initiative ", il faudrait ne pas s'exposer à plus de 0,6V/m.
Et Pour les zones de repos (chambre...): 0.020 Volts/m.

Le plus simple, et conforme au bon sens, consisterait à arrêter, lorsque l'on peut, les sources de pollution électromagnétique ou de s'en préserver (éloignements, mises à la terre,...) Nous avons vu précédemment que le champ électromagnétique est accompagné généralement de champs de torsions gauches défavorables à la biologie du vivant.

Avec un réseau de scientifiques, ingénieurs (Alexandre Rusanov) et géobiologues (Jean Uguen, Président de l'Association Prosantel dont je fais partie), nous avons développé un protocole d'analyse et de traitement de ces troubles.
Pour ma part j'utilise, entre autre, des dispositifs composés de plantes amazoniennes ou d'ailleurs, et certains minéraux permettant d'inverser les champs de torsions gauches en droits, je pratique une sorte d'homéopathie.

Grâce à ce réseau, mes dispositifs sont en évolution permanente afin de s'adapter aux puissances et au cumul des nuisances actuelles. Cette correction ne s'oppose pas à une force physique ( elle ne supprime pas le champ électromagnétique) mais change la nature, l'information du rayonnement qui est à l'origine du problème.
Mon but n'est pas de les contrer mais de changer leur caractéristiques vibratoires.

 

" La foret amazonienne jouit d'une énorme biodiversité, utile pour améliorer notre vie quotidienne, protégeons la ! "

 

"Un pourcentage de mon chiffre d'affaire est reversé à 3 associations pour la protection de la nature, et pour le développement économique et durable au Sénégal"
Association Jappoo

Lorsque une antenne téléphonique, un transformateur EDF, un tableau ou une prise de terre électrique, une éolienne,... se situent sur une zone de faille, cela peut entrainer des perturbations dangereuses pour la santé des humains ou des animaux se trouvant à plusieurs kilomètres.

 

Plusieurs facteurs jouent un rôle important :
- La géobiologie : Failles, circulations d'eaux souterraines, nature des roches
- La forme des pylônes
- L’emplacement des mises à la terre
- La puissance des émetteurs et leurs fréquences

Un pylône, de par sa forme et son emplacement, peut perturber même si l'équipement électrique n'est pas branché.
Certaines nuisances liées à la mise à la terre des neutres électrique créent dans cet environnement un déséquilibre cosmotellurique, amplifiant ainsi les champs de torsions, lors de la mise en service des antennes relais et par les ondes électromagnétiques induites.

Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables.

> Voir la suite sur afsset.fr
> Les 10 conseils des scientifiques

Vous pouvez savoir où sont les antennes telephoniques près de chez vous en consultant le site cartoradio.fr

> "Antenne téléphoniques" sur le site prosantel.net
> "Les animaux nous poussent à tirer la sonette d’alarme !" sur le site prosantel.net
> la géobiologie au secours des Hommes et des animaux sur prosantel.net (PDF)

 

Journées Toulousaines de l'Eau 2013
Conférence de jean-Marie Devimeux


Champs de torsion et neutralisation des effets négatifs d'ondes electro-magnétiques.

 

 

Hommage

Jean Uguen nous à quitté physiquement
le 22 avril 2011

KENAVO à ce grand homme qui disait : " Voici ce que "l'Université des champs" m'a permis de découvrir : la vie dans son essence est une information..." LIRE LA SUITE

 

Haut de page

 

Plan du site  |  Mentions légales |  Dernière mise à jour le 19 mars 2017